Le CDI  est le Cercle scientifique où se réunissent des professionnels, médecins, orthopédistes, rééducateurs, psychologues, exerçant dans le domaine de l’infirmité motrice cérébrale et du polyhandicap (paralysie cérébrale / cerebral palsy).

Ils partagent le même objectif  : l’approfondissement des connaissances, des techniques d’éducation thérapeutique précoce de la motricité et de rééducation fonctionnelle, des traitements médicaux associés à la rééducation, des traitements préventifs et curatifs des troubles orthopédiques. L’accompagnement de l’enfant et de sa famille jusqu’à son devenir d’adulte, demeurant en filigrane leur préoccupation constante.

En dehors des groupes de travail  le CDI organise au titre de la formation professionnelle, des Journées d’Etudes Annuelles nationales et internationales où les apports les plus récents aident au renforcement des connaissances dans une démarche réflexive suivie d’analyse des pratiques.

Les remèdes anti-impuissance ont été développés avec la plus haute qualité par de nombreux laboratoires pharmaceutiques. Eli Lilly a créé Cialis pour traiter la dysfonction érectile. Il existe maintenant des alternatives génériques sur le marché. Et si vous souhaitez acheter du cialis générique en pharmacie, nous vous conseillons medcompil.fr à cet effet.

Une sélection de ces travaux  fait  l’objet d’articles publiés dans la revue Motricité Cérébrale, (Elsevier-Masson éditeur), seule revue francophone consacrée à ces thèmes d’études.

Évolution des connaissances

L’histoire du CDI commença avec la reconnaissance en France de l’infirmité motrice cérébrale et des premières investigations dans ce domaine.

Avec le concours de l’équipe de Bicêtre et celles de médecins et chirurgiens apportant leurs connaissances et leurs expériences, l e CDI devint un lieu de rencontres et de conférences mensuelles pour l’enseignement des professionnels, puis de Journées d’Etudes Annuelles nationales et internationales.

Ce fut une évolution faite d’étapes jalonnées par les publications évoquées ci-dessous..

L’engagement du Professeur Guy Tardieu créant dès 1953 le premier Service destiné à la rééducation des enfants IMC à l’hôpital de Bicêtre, fut à l’origine de cet élan. Ses travaux, ainsi que ceux de ses collaborateurs, conduits avec rigueur et dans une vision globale sur le devenir des jeunes IMC, ont posé les bases sur lesquelles les apports multiples jusqu’aux plus récents, trouvent naturellement leur place dans un ensemble cohérent sans doute anticipé par leur auteur..

D’emblée le Professeur Tardieu conduisit des recherches cliniques avec ses collaborateurs et parfois avec la participation possible et intéressée des enfants de son Service. Simultanément les premières recherches fondamentales furent engagées au laboratoire de Garches dirigé par Madame Catherine Tardieu, Maitre de recherche. Travaux et recherches se poursuivirent sur plus de 25 ans.

Plus:  Tout Ce Que Vous Devez Savoir Sur Les Suppléments De Testostérone

Faisant suite à un séjour dans divers centres des Etats-Unis dont ceux des Dr WM Phelps, Perstein, et une visite à l’Académie Américaine de la Cerebral Palsy, Guy Tardieu, neurologue, psychiatre et chercheur, s’engagea dans l’analyse clinique des séquelles motrices non évolutives résultant d’atteintes cérébrales. Analyse qui le conduisit à proposer l’appellation infirmes moteurs cérébraux (IMC)pour les sujets aux physiopathologies communes, dont les possibilités intellectuelles étaient préservées ou suffisamment préservées pour suivre une scolarité.

Identifiant des troubles rencontrés en infirmité motrice cérébrale, plus nombreux que ceux initialement retenus par Phelps, Guy Tardieu décrivit une démarche nouvelle dans l’examen : l’évaluation clinique factorielle.

« Le Dossier clinique de l’IMC » publié par le CDI », en est un condensé dont il est difficile de s’écarter encore de nos jours.

Parallèlement, les études sur le développement moteur et psychomoteur de l’enfant et l’organisation motrice en général se sont déroulées sur de nombreuses années. Il en résulte autant de références indispensables à l’identification les anomalies pathologiques décelables le plus précocement possible, non seulement pour l’établissement d’un diagnostic médical, mais encore pour un pronostic fonctionnel, et surtout pour orienter une éducation thérapeutique de la motricité appropriée pour chacun et conduire des traitements orthopédiques précoces préventifs pertinents.

Devenir adhérent au CDI

La cotisation annuelle est de 20€ pour 2015. Elle donne droit :

  1. Préférentiel d’inscription aux Journées d’Etudes Annuelles (diminué du montant de votre cotisation de 20 en 2O15),
  2. Gratuité d’insertion des annonces sur le site du CDI,
  3. Gratuité d’insertion des annonces dans la revue motricité cérébrale,
  4.  Accès aux articles publiés après 1997,
  5. Réception des comptes rendus des Assemblées,
  6.  Possibilités de collaboration avec les groupes de travail régionaux soutenus par le CDI,
  7. Possibilités de demandes de conseils et /ou de références bibliographiques,
  8. Tarif préférentiel pour l’abonnement à la revue Motricité Cérébrale :
  • Instituts:    163 €
  •  Particulier:  105 €
  •  Etudiant:       56 €
  • Membre CDI: 83 €

217 rue Saint-Charles 75015 Paris
Téléphone  : 06 03 35 22 18
Contact : lemetayer.michel@gmail.com

Association déclarée N° 59-412