Le Pôle régional de compétences en éducation et promotion de la santé est une plateforme opérationnelle de ressources et de services en éducation pour la santé. Il a pour missions d’améliorer la qualité des programmes et des actions, les savoir-faire, et d’optimiser les ressources afin de mieux couvrir les territoires et les populations.

Porté en Franche-Comté par l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé en partenariat avec les quatre Comités d’éducation pour la santé de la région, l’Observatoire régional de la santé (ORS), l’Association de santé, d’éducation et de prévention sur les territoires (Asept) de la Mutualité sociale agricole (MSA), l’Anpaa et la Délégation régionale de Aides, un des principales missions du Pôle de compétences est la mobilisation et l’accompagnement des acteurs locaux pour le développement d’une dynamique locale en éducation et promotion de la santé.

ireps-fc

La formation « Concevoir des outils de communication en éducation pour la santé » s’inscrit donc tout naturellement dans les activités développées par le Pôle de compétences. Organisée par l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé de Franche-Comté, les 12-13 avril et 21 juin 2012, la formation est destinée aux secrétaires coordinatrices des Maisons de santé de Franche-Comté ; elle a pour objectif d’aider les professionnels à élaborer des outils de communication en éducation pour la santé adaptés à leur contexte d’exercice et à leurs missions de santé publique.

Le dossier documentaire « Concevoir des outils de communication en éducation pour la santé », vient, d’une part, en appui à la formation et propose, d’autre part, des pistes de réflexion et des recommandations de bonne pratique. Tous les documents référencés sont présents au Centre de documentation de l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé de Franche-Comté. Il est organisé en 5 parties:

Avant de commencer, quelques définitions

Cette partie présente assez rapidement des définitions de concepts tels que « Santé », « Santé communautaire », « Promotion de la santé », « Education pour la santé », « Prévention », « Déterminants de la santé », « Compétences psychosociales », « Empowerment », « Marketing social » ; ces définitions sont sourcées et sont proposées par des auteurs ou des structures ressources dans le champ de l’éducation et la promotion de la santé.

Se situer dans le champ de la prévention, de l’éducation et la promotion de la santé

Les grandes lignes de la prévention, de l’éducation et de la promotion de la santé sont exposées dans ce chapitre : les chartes d’Ottawa et de Bangkok (documents n° 1 et n° 2), les bases indispensables en terme de vocabulaire, d’objectifs et concepts (document n° 3), la portée de l’éducation pour la santé dans le champ de la prévention (document n° 4), l’interaction des déterminants de santé entre eux (document n° 5).

Plus:  HIV West Yellowhead

Les outils de communication en EPS/PS

Les actions d’éducation pour la santé font appel à des techniques d’animation et à des outils visant à développer un savoir, un savoir-faire ou un savoir-être (document n° 6). Or parmi ces techniques, l’élaboration de supports de sensibilisation doit se faire sur une connaissance précise des représentations, du contexte et de l’organisation socioculturelle du public visé (document n° 7). Dépliant, affiche, brochure, communiqué de presse ont chacun des objectifs propres, avec des avantages et des inconvénients (document n° 8).

L’image au service de l’éducation pour la santé : un « bon » outil de communication?

L’analyse de l’image comme outil de communication en éducation et promotion de la santé faire apparaître les ressorts utilisés pour faire passer tel ou tel message auprès d’une population donnée (document n° 9). L’analyse de l’utilisation de l’image pour former et informer révèle des pratiques pédagogiques contrastées (document n° 10), selon le registre émotionnel sur lequel se base la communication (document n° 11).

Concevoir un outil de communication en EPS/PS :quelques recommandations

Concevoir un outil de communication en tant compte de l’aptitude de chacun à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités, ne s’improvise pas (document n° 12). Des astuces et des conseils pour rendre ses communications écrites plus accessibles et efficaces, que ce soit des brochures d’information, des affiches ou des diapositives, existent (documents n° 13, 14 et 15). Ainsi des critères de qualité peuvent être définis pour permettre de communiquer le plus efficacement possible (document n° 16), une grille d’auto-évaluation d’un document d’information et un questionnaire servant à cibler les besoins d’information (document n° 17) les confrontant. Enfin, une fois l’outil de communication diffusé, un questionnaire d’évaluation (document n° 18) permettra non seulement de mesurer la satisfaction du destinataire et son niveau de compréhension, mais aussi de tirer les leçons pour l’élaboration d’un prochain outil de communication.