+330154440725 doctor@medcompil.fr

Adcirca (tadalafil) est un traitement approuvé pour réduire les symptômes de l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) et augmenter la capacité d'exercice des patients. Adcirca a été développé à l'origine par Eli Lilly, qui détient les droits de commercialisation du produit en Europe. United Therapeutics détient la licence pour produire et commercialiser Adcirca aux États-Unis

Le tadalafil est également commercialisé sous le nom de marque Cialis pour traiter la dysfonction érectile et l'hypertrophie bénigne de la prostate.

Comment fonctionne Adcirca

L'HTAP est associée à un rétrécissement des vaisseaux sanguins (vasoconstriction) dans les poumons, entraînant une hypertension artérielle et une incapacité à transporter efficacement l'oxygène dans le corps en raison d'une diminution du débit sanguin. Une des causes de ceci est de faibles niveaux d'une molécule appelée cGMP, qui est impliquée dans la relaxation des muscles lisses des parois artérielles.

Adcirca est un inhibiteur de l'enzyme phosphodiestérase-5 (PDE-5) qui entraîne normalement la dégradation du cGMP. Le blocage de PDE-5 signifie que le cGMP n'est pas effacé aussi rapidement, ce qui entraîne une augmentation du cGMP. Des niveaux plus élevés de cGMP détendent les muscles lisses des artères, entraînant une vasodilatation et une réduction de la pression artérielle. Cela améliore le transport de l'oxygène dans le corps, ce qui peut améliorer la capacité du patient à faire de l'exercice.

Le principal essai clinique qui a démontré l'innocuité et l'efficacité d'Adcirca dans le traitement de l'HTAP a été l'essai PHIRST-1 (NCT00125918). Cette étude de phase 3 randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo, a examiné l'efficacité avec laquelle Adcirca améliorait la capacité d'un patient à faire de l'exercice à l'une des quatre doses différentes, par rapport à un placebo. Le principal résultat était le changement de la distance que le patient pouvait parcourir en six minutes après 16 semaines de traitement. Un total de 406 patients ont été recrutés dans des sites aux États-Unis, en France et en Italie.

Les résultats de PHIRST-1 ont été publiés dans la revue scientifique Circulation. Ils ont montré qu'Adcirca améliorait la capacité d'exercice des patients de manière dose-dépendante et que la dose la plus élevée de 40 mg améliorait considérablement la distance parcourue en six minutes.

Cet essai a été suivi d'une étude d'extension de 52 semaines, PHIRST-2 (NCT00549302), pour évaluer l'innocuité à long terme et le bénéfice potentiel du traitement. Au total, 357 patients ont été recrutés pour recevoir une dose de 20 mg ou 40 mg d'Adcirca par jour.

Les résultats, publiés dans le Journal of the American College of Cardiology, suggéraient qu'Adcirca était associé à une amélioration du délai d'aggravation des symptômes de l'HTAP. Les améliorations observées avec la dose élevée d'Adcirca dans le test de marche de six minutes ont été maintenues dans l'étude d'extension. Les patients qui étaient passés du placebo ou de faibles doses d'Adcirca au début de PHIRST-2 à la dose élevée ont montré des améliorations, mais pas dans la même mesure que les patients qui avaient initialement reçu 20 mg ou 40 mg d'Adcirca dans PHIRST-1.

Eli Lilly étudie l'innocuité et l'efficacité d'Adcirca chez les patients PAH âgés de moins de 18 ans dans le cadre d'un essai clinique de phase 3 (NCT01824290) dans 50 sites dans le monde. L'essai randomisé en double aveugle vise à recruter 134 participants pour recevoir Adcirca ou un placebo pendant six mois. Les patients auront également la possibilité de s'inscrire dans une étude d'extension de deux ans.

Adcirca a été évalué dans plusieurs autres essais cliniques, y compris en association avec d'autres médicaments. Par exemple, Actelion mène un essai ouvert de phase 4 (NCT02968901) qui recrute en France des participants atteints d'HTAP nouvellement diagnostiquée pour évaluer Adcirca en association avec son traitement contre l'HTAP Opsumit (macitentan).

Les autres informations

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Adcirca pour le traitement de l'HTAP en mai 2009. Adcirca a été approuvé pour la commercialisation dans l'Union européenne en octobre 2008.

Les effets secondaires courants associés à Adcirca sont les maux de dos, l'indigestion, les maux de tête, les douleurs des membres et des muscles, les nausées et les rougeurs.

Pulmonary Hypertension News est strictement un site Web de nouvelles et d'informations sur la maladie. Il ne fournit pas de conseils médicaux, de diagnostic ou de traitement. Ce contenu n'est pas destiné à se substituer à un avis médical professionnel, à un diagnostic ou à un traitement. Demandez toujours l'avis de votre médecin ou d'un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question que vous pourriez avoir concernant une condition médicale. Ne négligez jamais un avis médical professionnel ou ne tardez pas à le demander en raison de quelque chose que vous avez lu sur ce site Web.